Rain in Puerto Montt

It’s raining hammers and nails on the tin roof above my head in the little hotel, two cuadras away from Puerto Montt’s harbour and the busterminal. I can see the bay over the steel roofs from the little window of my room . The horizon is lightened by the citylights at the other side of the water. My room is 240×250. The table I’m writing on is 35×40. I’m sitting on the edge of the bed and passed the last hour and a half watching “Sabrina”, with tears pouring over my cheeks. I’m such a sentimental lunatic. Harrison Ford falls in love with his drivers daughter, who originaly thought loving Harrison’s son, who was supposed to get married to a very good deal, and so on. Remembers me a very painful experience, opens a deep wound.

Rain’s rattling on the tin roof and all over the bay on this wednesday night in Puerto Montt, and everything is so far away.

Terrible rubbish of course, but it allows me to see spanish written in the subtitles and learn to understand it a bit better. It really helps, I shut the sound completely down, so I ain’t no hessle for my neighbours in the other hotelrooms and I read this beautiful language.

C’était une bonne idée d’acheter cette imperméable. Depuis il n’a cessé de pleuvoir. Qu’est-ce qu’il se serait passé si je ne l’avais pas acheté. Peut être il aurait fait chaud et beau. Finalement pas plus mal, un peu de pluie. Tout le chemin de Temuco jusqu’à ici, j’ai eu l’impression de voyager aux Pays Bas. Ca aussi, c’est loin, tellement loin. L’hotel s’appelle “El Talquino”. Je chercherai demain à savoir ce que cela pourrait signifier. J’ai loué pour deux nuits a 5000 pésos la nuit, Ca me va. Le temps d’envoyer mes cartes postales et de regarder le port, la sortie vers le Pacifique. Après j’ai déjà un ticket pour le bus vers Castro sur le Gran Isle de Chiloë, juste en face. De là je pourrai joindre par bateau Chaïten, puis Chile Chico et traverser la frontera vers l’Argentine.

Pero por hora soy en Puerto Montt, Ciao…….

Pas de petit dejeuner inclu dans le loyer, ni de serviette propre tous les jours. Bano 1, 2 y 3 occupés matins et soirs par d’auters locataires avec des chaussettes sales sous le lavabo, pleines de traces d’une pommade blanche, probablement contre un quelconque fungus. Ca m’enleve l’envie de prendre une douche. Je le prendrai cet apres-midi, quand la femme de menage sera passé. En arrivant hier c’etait tout propre. Maintenant je sortirai trouver un endroit pour prendre un thé et lire le journal du coin.

Voila, si la casa n’est pas blanca, ce sera la patronne : Blanca A.Ramos Carosco. Je l’ai demandée ce que veut dire El Talquino, parce que je n’ai rien trouvé dans mon dico. Je ne l’aurais jamais trouvé. Cela veut dire : celui qui vient de Talca, un ville plus au Nord, moitié route Santiago-Temuco. Bon, parfait….

SANTIAGO de CHILE – Rancagua – San Fernando – Curico – TALCA – Chillan – Los Angeles – TEMUCO – Valdivia – Osorno – PUERTO MONTT – CASTRO – CHAITEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>